Laine de verre, de roche, polystyrène expansé ou extrudé, isolants synthétiques ou naturels... Ces matériaux sont indispensables pour isoler efficacement l'habitation.

Les isolants minéraux

 

Laine de verre

Fabriquée à partir de sable et verre recyclé, La laine de verre est utilisée pour l’isolation thermique et l’isolation phonique des bâtiments d’habitation ou des bâtiments non résidentiels. D'un excellent rapport qualité/prix, elle est souple et épouse les irrégularités des supports. Ses fibres sont peu conductrices acoustiquement. Elle est incombustible naturellement.

Que ce soit en France ou dans le monde, la laine de verre est le matériau d’isolation le plus utilisé.

Le lambda (ou conductivité thermique) des laines de verre varie de 0,030W/(m.k) à 0,040W/(m.k.)


 

Laine de roche

Fabriquée à partir d'un matériau naturel issu de l’activité volcanique (le basalte), elle contribue à l'isolation thermique, au confort acoustique et à la protection incendie. Incombustible, elle ne s'enflamme ni ne propage la flamme.

D’une forte résistance mécanique elle est particulièrement adaptée pour les toitures étanches ou les isolations des sols.

Le lambda (ou conductivité thermique) des laines de roche varie de 0,032W/(m.k) à 0,040W/(m.k.)


 

Les isolants synthétiques

 

Polystyrène expansé PSE

Fabriqué à partir de pétrole brut, le polystyrène expansé (PSE) renferme une multitude de billes, composées de monomère styrène, liées par expansion à la vapeur lors du moulage et qui emprisonnent l'air sec immobile.

D’une grande légèreté et d’une résistance mécanique élevée, il est facile à poser et convient aux murs, sols et toitures.

Fragile face au feu, il doit être ignifugé s’il n’est pas associé à un matériau incombustible tel que le plâtre.

Le lambda (ou conductivité thermique) du polystyrène expansé PSE varie de 0,029W/(m.k) à 0,038W/(m.k.)


 

Polystyrène extrudé XPS

D’une meilleure résistance à la compression et à l'humidité que le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé XPS est particulièrement approprié pour les applications qui nécessitent une très forte résistance aux charges ou qui nécessitent un comportement à l’eau à long terme (dallages industriels, terrasses circulables, terrasses végétalisées, toitures inversées…). Il est fabriqué à partir de billes de monomère styrène mélangées et extrudées avec un agent gonflant.

Le lambda (ou conductivité thermique) du polystyrène extrudé XPS varie de 0,029W/(m.k) à 0,037W/(m.k.)


 

Polyuréthane PUR

Cette mousse, d’une très forte résistance mécanique aux charges, offre les meilleures performances thermiques grâce à des cellules fermées contenant un gaz à faible conductivité thermique meilleur que l’air immobile.

Fabriqué à partir de moussage d’un composé de polyols, Méthylène diisocyanate, agent gonflant et additifs, paré entre 2 feuilles d’aluminium de 50 microns qui assurent l’étanchéité à l’air de l’isolant et la pérennité de ses performances thermiques.

Le lambda (ou conductivité thermique) du polyuréthane PUR varie de 0,021W/(m.k) à 0,028W/(m.k.)


 

Les isolants naturels

 

Laine de chanvre et de lin

Les laines de chanvre ou de lin sont des matériaux isolants élaborés à partir des fibres naturelles non utilisées de l’industrie textile auxquelles est ajouté un liant à base de fibres de polyester (entre 10 et 25 %) afin de constituer un matelas de fibreux souple et d’assurer la cohésion de ce matelas.

Présenté sous forme de rouleaux, panneaux semi-rigides ou en vrac, l’isolant en laine de chanvre ou de lin peut être utilisé pour l’isolation des murs, des toitures et des planchers.

Le lambda (ou conductivité thermique) de la Laine de chanvre et de lin varie de 0,037W/(m.k) à 0,045W/(m.k.)


 

Fibre de bois

Issue du bois recyclé de forêts gérées durablement, cette fibre est élaborée à partir de bois ou de résidus de manufactures de bois défibrés selon un procédé industriel par voie sèche ou humide.

Les isolants en fibres de bois peuvent être mis en en application sur l’ensemble des parois du bâtiment pour autant qu’il n’y ait pas d’humidité.

Le lambda (ou conductivité thermique) de la fibre de bois varie de 0,037W/(m.k) à 0,045W/(m.k.)


 

Laine de mouton

Ce produit isolant étant issu de la tonte de mouton inutilisée en textile, matières premières de qualité et de nature variables, la conductivité thermique ne peut pas être garantie sauf dans le cas de produits certifiés (Acermi).

Disponible en vrac, feutre ou rouleaux, la laine de mouton a plus ou moins tendance à absorber l’humidité de l’air et ne sont donc pas utilisables dans les locaux à forte hygrométrie, les murs et parois humides, les planchers en contact avec le sol.

Le lambda (ou conductivité thermique) de la laine de mouton varie de 0,035W/(m.k) à 0,042W/(m.k.)


 

Ouate de cellulose

Issue du recyclage du papier (journaux, déchets d'imprimerie), lequel est broyé, défibré, malaxé puis traité au sel de bore contre les insectes et les rongeurs, elle est idéale pour les combles perdus par épandage manuel ou insufflation mécanique.

La ouate de cellulose dissipe les ondes sonores et agit contre les bruits aériens extérieurs et intérieurs, ce qui fait de cet isolant un des plus efficaces sur le plan phonique (affaiblissement acoustique allant jusqu'à 39 dB pour les panneaux, et 41 dB pour le vrac)

Ce matériau est particulièrement sensible à l’humidité et au tassement (minimum 20%).

Le lambda (ou conductivité thermique) de la ouate de cellulose varie de 0,038W/(m.k) à 0,043W/(m.k.)